#2614

Face à un monde méchant (ma chaudière est froidement tombée en panne), une dominicale matinée de retour en enfance, avec lecture d’Achille Talon en écoutant du Vivaldi – oui je sais, Vivaldi c’est un peu devenu la variétoche du classique, m’en fiche, moi il me mets toujours du soleil au cœur, ou pour parler comme ce musicien croate ou vénézuélien copain de papa Talon, « providentialiste figure calorifère dans pitoyable océan de tristesse »…

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *