#2748

Lorsque j’étais enfant, j’avais une vocation : devenu grand, je serais auteur de bédé – ou bien je fabriquerai des livres, c’était bien aussi. Bon, un sur deux. Et je passais mon temps, durant quelques années, à créer de petites revues et des tas de bandes dessinées, avec le plus souvent les héros récurrents Zozo et Bibiche, très influencés par Placid et Muzo dont la… disons, la simplicité, me paraissait constituer un niveau atteignable. L’on m’offrit un jour une sorte de pâte à modeler qui pouvait devenir dure une fois plongée dans l’eau chaude : miracle, ainsi pouvais-je façonner mon propre merchandising ! Il reste des exemples de ces œuvres juvéniles çà et là dans ma famille, et j’ai une boîte en fer contenant les figurines (j’aime toujours bien le méchant à cagoule). Voilà. Le minuscule cirque intime d’un imaginaire d’enfance.
Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *