#2765

Londres, décembre 1952. Du 5 au 9 décembre 1952, une « Great Smoke » particulièrement épaisse recouvre la capitale et, après son passage, le ministère de la santé révélera que plus de quatre mille personnes en sont décédées prématurément. Le Parlement adoptera en 1956, enfin, le Clean Air Act, visant au contrôle de la pollution atmosphérique, qui aboutira finalement à la disparition du tristement fameux smog londonien.

« Le brouillard était tel une couverture de couleur safran, imbibée d’eau glacée. Il avait menacé sur Londres toute la journée et commençait finalement à descendre. Le ciel était jaune comme un chiffon à poussière et le reste prenait un noir granuleux, surimposé de gris et éclairci de temps à autre par un éclat de couleur de poisson quand un policier tournait dans sa cape humide. » Margery Allingham, The Tiger in the Smoke (1952).

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *