#2798

Les maisons ont des portes en pitchpin et des rideaux en guipure, il y a de la buée aux fenêtres et des poêles qui chauffent, les locomotives crachent feu et vapeur, les autobus à plateforme sont vert et blanc, la police parque ses berlines sur les lieux du crime, le commissaire porte le melon… et il y a tout le temps de la pluie, du brouillard, des brumes… Paris était-il réellement si nébuleux dans les années 30 / 50, ou bien n’est-ce que parce que Simenon aimait les ambiances froides, laiteuses et incertaines ? Une certitude en revanche : Maigret boit, tout le temps, demi de bière ou petit blanc sec…

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *