#5024

Promenade du samedi matin, au parc floral agréablement désert mais pourtant emplit de vieilles sculptures, de tapis de renoncules, de buissons d’azalées, de torrents, d’étangs et de prairies, avec le chant du coucou et de la grenouille en bande-son ; les yeux plein de vert tendre. Si proche et très loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.