#2802

Quelque chose me fascine dans ces rares et derniers vieux garages en pleine ville, apparemment inchangés depuis les années cinquante, au point qu’en passant en gris une photo prise à l’instant on croirait presque avoir remonté le temps.

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *