#2888

Day seven et beaucoup de lectures de nouvelles depuis la fin d’année dernière. S’il faut comparer, je préfère l’imaginaire singulier et décapant de Kelly Link à celui plus consensuel et parfois un peu gentillet de Ken Liu. Les deux quand même sont assez remarquables. Lorsque j’ai acheté le deuxième recueil de ce dernier, le jeune homme à la caisse de chez Shakespeare and Co, admirable librairie, me remercia en me disant son regret qu’alors qu’ils en avaient mis une pile bien en vue personne ne l’achetait. Que voit-on sinon dans ce quartier? Des romans de Robin Hobb avant qu’elle ne prenne ce pseudo pour virer mercantile. Et oui, je l’admets, quelques « Anticipation » de Maurice Limat, qui valent pour l’esthétique plaisante des volumes et non pour l’étrange SF ringarde des textes, certes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *