#2687

Le bas du ciel est tout gribouillé, ce soir. Là-haut s’empilent les longues nuées blanches et les grandes masses grises, sagement rangées au-dessus de la ville, mais dans l’échancrure de la voie ferrée l’on voit au loin des striures, des biffures, des nuages en charpie, quelques coins de bleu, tout un désordre.

Partage
RSS
Facebook

#2686

70 000 signes et je commence à bien prendre la mesure, le ton et le plaisir de ce roman, je crois. Le premier bêta-lecteur du précédent m’en a dit des choses gentilles, il n’est pas entièrement convaincu mais ça m’a rassuré quand même. Faut que je revienne un peu dessus. Toute la question de toute manière est : puis-je en temps « normal », c’est-à-dire non estival, trouver le souffle nécessaire pour poursuivre cette mienne décision d’écrire de la fiction de façon régulière ? Time will tell.

Partage
RSS
Facebook

#2685

Avec un temps plus clément, les oiseaux étaient de retour, aujourd’hui : moineaux et merles, ça jasait dans les futaies, je vais vous dire. Et je suis moi aussi allé un peu me balader, histoire de respirer et de m’éclaircir la tête – je dois en particulier revoir tout le découpage de ce que j’espère être mon deuxième court roman estival, un tiers du vieux synopsis ne convenant pas à ce que je veux en faire. Je ressentais d’autant plus ce besoin de parcourir les rues blondes et fraîches qu’après avoir tant remué de vieilles notes oniriques (je travaille beaucoup sur la matière de rêves jetés sur le papier à diverses époques), et si mal dormi ces dernières nuits, je me sentais un peu brassé, besoin d’un peu de réel. Ça c’est fini à Saint-Mich’ devant un thé glacé avec un ami, oui, je suis un rebelle.

Partage
RSS
Facebook

#2684

Il est facile de ne pas écrire. Entre les quelques tâches ovines de la fin de la semaine passée et la chaleur accablante de ces deux derniers jours, mes travaux romanesques n’avaient point redémarré. Voilà qui est chose faite – avec comme défi de reprendre deux synopsis de 2003 et de les tisser ensemble avec différents changements et aménagements, afin d’obtenir un (court) roman. Puzzle personnel. On s’occupe comme on peut.

Partage
RSS
Facebook

#2683

À Londres, la librairie de gauche attaquée par un groupe de fachos et la librairie gay qui voit sa vitrine brisée une nuit… Je ressens une profonde tristesse et une alarme extrêmement vive.

https://www.theguardian.com/uk-news/2018/aug/05/far-right-protesters-ransack-socialist-bookshop-bookmarks-in-london

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/une-librairie-londonienne-vandalisee-par-des-nationalistes-de-l-ukip/90321

Partage
RSS
Facebook